Bienvenue sur le site du Groupe Areco — Nébuliser, Protéger et Valoriser.
  • en
  • fr

Témoignage désinfection

L’entreprise Virbac choisit le procédé de désinfection ArecoL’entreprise Virbac, laboratoire dédié à la santé animale, a choisi la technologie de désinfection Areco pour la décontamination de leurs laboratoires. Monsieur Castagné, responsable assurance qualité, nous explique les raisons de ce choix.

Areco : Pourquoi avoir changé de méthode de désinfection ?

Patrick Castagné : Virbac, comme la majorité des laboratoires pharmaceutiques, utilisait le Formol. Celui-ci ayant été classé CMR depuis catégorie 1 depuis 2004, et la production devant être stoppée en 2007, nous nous devions par conséquent de changer de méthode.

 

Areco : Quelles démarches avez-vous mises en place ?

Patrick Castagné : La démarche complète a duré 4 ans. Elle a impliqué principalement les services techniques, l’AQ :

  • 1ère étape : étude des solutions possibles
  • 2ème étape : choix du biocide
  • 3ème étape : choix du fournisseur
  • 4ème étape : essais sur un site
  • 5ème étape : déploiement

Areco : Quels sont les critères qui vous ont fait choisir le H₂O₂ ?

Patrick Castagné : Après étude, nous avons constaté que seul les produits a base d’H₂O₂ offraient une efficacité satisfaisante.

Restait à déterminer le choix d’un H₂O₂ avec ou sans adjuvant tel que péracétique ou ions argent. Le fait que l’H₂O₂ soit non toxique à faible dose et que les résidus (eau + oxygène) en fin de traitement soient inoffensifs pour l’environnement, nous ont convaincu que c’était le produit à utiliser. Cela, malgré le fait que nous sachions que des contraintes de mise en oeuvre étaient à prévoir.

Areco : Une fois le biocide choisi, restait à choisir le fournisseur…

Patrick Castagné : Nous avons par conséquent balayé le marché et notre attention s’est portée sur 3 fournisseurs (leaders sur le marché). Ainsi, nous en avions sélectionné un sur son savoir faire, mais surtout, sur le fait que le biocide utilisé était générique et donc peu cher en exploitation.

Des essais ont été réalisés afin de valider l’efficacité, mais le coût d’installation nous a contraints à chercher d’autres alternatives.

Areco : Et c’est là qu’est intervenue la rencontre avec ARECO ?

Patrick Castagné : Tout a fait. Nous nous sommes rencontrés en 2006 et leur technologie nous a intéressée pour un coût de mise en œuvre qui était très compétitif. Egalement, autres avantages importants, la possibilité de désinfecter en multisalles et en dynamique (c’est à dire sans arrêt des CTA). Ainsi, l’ensemble aéraulique est traité et pas seulement les salles.

Par contre, ARECO était nouvel entrant et le développement restait à faire. Alors une collaboration s’est décidée et des essais ont eu lieu à l’échelle 1. Après plusieurs améliorations apportées au système de base, un cycle optimum a été mis au point. J’en profite, d’ailleurs, pour remercier M. Doriath Christian, de Lilly, pour son aide et son expertise. Les résultats obtenus ont pratiquement rempli le cahier des charges que nous avions fixé (6log sur les spores et 3log sur les parvovirus contre 4 préalablement défini).
Ces résultats nous ont donc naturellement amené vers le choix de la solution ARECO. Le système a donc été déployé sur la totalité de nos sites de production.

 

Areco : Vous parlez de résultats pas complètement atteints ?

Patrick Castagné : Des actions ont en effet été menées par la suite pour optimiser l’efficacité, nous permettant aujourd’hui d’atteindre l’objectif à pratiquement chaque installation et ce du premier coup.

Areco : Comment s’est déroulé le déploiement ?

Patrick Castagné : Premièrement, chaque installation a fait l’objet d’une étude spécifique permettant d’anticiper les besoins éventuels d’adaptation des équipements existant.
Un calendrier a ensuite été défini en prenant en compte les contraintes de production.
Aujourd’hui 20 installations fonctionnent en routine.

Chaque installation a fait l’objet d’une QI (Qualification de l’Installation) et d’une QO (Qualification Opérationnelle) a réalisée par Areco. Virbac réalise aussi systématiquement une validation (QP (Qualification des Performances) sur 3 cycles).

Areco : Vous parlez de qualifications, pouvez-vous nous en dire plus ?

Patrick Castagné : La QI réalisée nous permet de valider la conformité au cahier des charges (installation et documentation).
Lors de la QO les tests fonctionnels sont réalisés sur l’ensemble des composants et sur leur interconnexion avec nos automatismes. La QO permet également de vérifier l’homogénéité de la diffusion dans les salles et de valider le dosage nécessaire.
Lors de QP, nous validons la reproductibilité des résultats.

 

Areco : Qu’en est-il de la corrosion ?

Patrick Castagné : C’est un point important que nous devions valider avant de nous lancer. Les essais à l’échelle 1 nous ont permis de vérifier qu’il y avait, avec le système Areco, aucune corrosion sur notre système aéraulique et sur notre matériel en salle (électronique, capteur, machine de production). Toutefois, nous avons constaté une dégradation sur certaines parois anciennes générations. Ce point doit être vérifié et corrigé si besoin (par plaquage par exemple) avant installation.

Areco : Pouvez-vous nous parler de la facilité d’utilisation au jour le jour ?

Patrick Castagné : De manière générale, les utilisateurs se sont bien appropriés le système. Le « tout automatique » est sécurisant et apporte une importante amélioration dans le processus de décontamination (traçabilité, sécurité du personnel, système sous alarme technique,…).
Par ailleurs, Areco a réalisé une dizaine de sessions de formation afin de présenter et d’expliquer le système aux différents services concernés. Ce qui a permis de démystifier le procédé.

 

Areco : Comment appréhendez-vous le cycle de vie des installations ?

Patrick Castagné : Virbac a contracté un contrat de maintenance auprès d’Areco. Aussi, la capacité d’Areco d’intervenir dans des délais brefs avec des techniciens spécialisés est un point très important. Bien sur, ce contrat inclus une maintenance préventive permettant d’assurer un fonctionnement optimum.

 

_____

Patrick Castagné
Responsable assurance qualité des laboratoires Virbac
www.virbac.com

Contactez-nous

114 Chemin de Saint-Marc
06130 Grasse
FRANCE

+33 (0) 493 700 591

Voir
Cacher